5 tendances clés de la gestion de fortune pour 2016

previsions 2016

Une réglementation (toujours) plus stricte

Cette tendance est la continuité d’une vaste révolution initiée à la fin des années 2000. En 2015, la Commission Européenne a voté la mise en œuvre de MIF II (en savoir plus). Les gérants de fortune doivent désormais intégrer cette réglementation supplémentaire et fournir des contrôles de conformité supplémentaires. En Suisse, la Loi sur les Services Financiers (LSFin et LEFin) a créé une lourde charge de travail en plus pour les gestionnaires de fortune indépendants. (IAM). On peut essentiellement s’attendre à ce que les autorités de régulation se concentrent de plus en plus sur la protection des clients et voir apparaître une évolution vers une « culture de la conformité ».

Les banques se tournent de plus en plus vers les Fintech

2016 sera l’année du rapprochement entre les banques et les Fintech. Les banques privées vont apprendre à tirer parti de ces innovations, plus particulièrement grâce au concept de l’« API-culture ». Le caractère souple et innovant des services Fintech va se connecter petit à petit avec les réseaux très stables de la banque. Cette convergence entre les Fintech et les services bancaires plus traditionnels peut aider les banques à surmonter la crise informatique.

La jeune génération, un moteur de croissance

Le nombre de millionnaires est en augmentation. Le fait intéressant à souligner est que le segment des jeunes millionnaires est en hausse. Cette nouvelle génération de HNWI marque une véritable rupture pour les gérants de fortune. A la différence de leurs parents, ce groupe de nouveaux clients est moins fidèle et a de hautes exigences en termes de service. La meilleure manière de s’adresser à cette nouvelle demande est de prendre en compte leurs besoins de mobilité, de transparence, de connectivité à des services accessibles 24/24h et 7/7j, de contact direct avec un conseiller et une vision en temps réels de leurs actifs.

La digitalisation continue

Nous avions déjà mentionné cette tendance en 2015, pas de surprise, elle sera de la partie en 2016. Les clients des gérants de fortune et des banques privées n’accepteront aucun retour en arrière. Fournir des moyens de communication privés et sécurisés afin d’améliorer l’expérience client pourra aider les professionnels de la gestion de fortune à encourager la compétitivité et assurer la fidélité de leurs clients. De plus, faciliter la connectivité auprès des clients n’est pas forcément incompatible avec le caractère confidentiel qui caractérise l’industrie de la gestion de fortune.

Les cyberattaques se multiplient

C’est une réalité, aujourd’hui, les études montrent que les banques sont fortement exposées aux menaces de cyberattaques en forte augmentation. Selon une enquête publiée en décembre 2015 par le Wall Street Journal, en 2016 les banques devraient massivement investir dans la cybersécurité. Elles vont aussi mettre en place des politiques IT de sécurité strictes auprès de leurs employés, ces derniers étant responsables de près de 30% des fuites de données.

Recent Posts