[ Avis d’expert ] Comment s’adapter à la fin du bull market obligataire ?

3407072012_0c1fca932e_b

Article de Thierry Crovetto et Pierre-Yves Dittlot – TC Stratégie Financière

A l’exception des changements politiques importants et des événements imprévus qui se produisent dans les pays développés, le principal facteur affectant les marchés financiers en 2016 aura été la fin du Bull market des obligations souveraines. Après 35 ans, ce formidable moteur de performance semble arriver à son terme. Nous pouvons en déduire que les fonds  à rendement absolu sont une alternative crédible à l’investissement en obligations dans un environnement à très faible rendement avec une hausse prévisible des taux d’intérêt et des signaux d’inflation croissante à l’horizon.

Au cours des dernières années, la généralisation des politiques monétaires non conventionnelles mises en œuvre par les principales banques centrales a entraîné le rendement des obligations souveraines et même de quelques obligations d’entreprise, à des niveaux très faibles voire même négatifs (le plus bas dans l’histoire!). Beaucoup d’investisseurs justifiaient ces niveaux de taux aussi bas par la faiblesse de l’inflation, la liquidité abondante et la sécurité de ces obligations. De plus, un certain nombre d’investisseurs institutionnels, pour se conformer aux contraintes réglementaires (ratios prudentiels), sont obligés d’investir dans des obligations d’État bien notées quel que soit leur rendement.

La «bulle» des obligations souveraines et des obligations corporate investment grade de qualité  pourrait éclater avec le retour de l’inflation ; cette dernière semble être la seule solution pour résoudre le problème du niveau élevé de la dette publique dans le monde, et les mesures de protectionnisme promises par Donald Trump sont également inflationnistes. Pour cette raison, nous pensons qu’il est temps de diversifier l’exposition obligataire en incluant d’autres stratégies d’investissement non corrélées. Les stratégies de performance absolue via des fonds alternatifs UCITS font partie de ces solutions, mais les investisseurs ont été déçus par la grande disparité de leurs performances cette année.

Au sein des stratégies obligataires de performance absolue, il devient de plus en plus difficile de trouver des fonds offrant un couple rendement risque attractif. Néanmoins quelques fonds peuvent offrir un profil intéressant, grâce à leur approche flexible, avec une performance reproductible à l’avenir, même dans un scénario de hausse des taux d’intérêt. Cependant, d’autres stratégies à rendement absolu peuvent fournir une diversification supplémentaire avec une faible corrélation au marché obligataire. C’est probablement le meilleur point de départ pour trouver une solution pour faire face à l’environnement actuel de taux bas tout en améliorant le ratio Performance / Absolute Maximum Drawdown.

Parallèlement, la mise en œuvre d’une stratégie avec un couple rendement / risque attractif, grâce à une allocation en fonds à rendement absolu, a été assez laborieuse récemment en raison de la complexité et de l’hétérogénéité de l’univers et de la dispersion des performances entre gagnants et perdants. En gardant cela à l’esprit, l’utilisation en amont d’un premier filtre quantitatif permet d’éviter tout biais émotionnel, garantissant un processus stable dans le temps. La robustesse mais aussi la pertinence de filtres quantitatifs reposent notamment sur leurs mises en œuvre.

2017 sera certainement une année difficile. Il est probable que nous ayons une croissance assez forte aux États-Unis et une perspective d’inflation plus élevée. La duration des obligations entraînera probablement une performance négative à court terme. Sur le moyen terme, le programme de Trump, en particulier en ce qui concerne la remise en cause de l’accord transpacifique et l’augmentation des droits de douane, peut poser plusieurs problèmes à l’économie mondiale. La recherche de performance passera certainement par une plus grande flexibilité et une gestion rigoureuse des risques.

A propos des auteurs

tcsf_logo-2Thierry Crovetto et Pierre-Yves Dittlot
TC Stratégie Financière

TC Stratégie Financière SAM est une société de gestion d’actifs basée à Monaco. En tant qu’entreprise étroitement liée au monde académique, notre approche se concentre sur la recherche mène à la fois à des conseils en matière d’allocation d’actifs et à des modèles quantitatifs plus complexes. Des mandats de conseil aux «produits d’investissement en marques blanches», nous cherchons à maximiser les performances des placements tout en minimisant les risques de perte. www.tcsf.mc

Recent Posts