[Avis d’expert] Les gérants de portefeuilles face aux contraintes d’un nouvel environnement de marché

article_TCSF (1)

Article de Thierry Crovetto et Pierre-Yves Dittlot – TC Stratégie Financière

A l’image d’une année 2016 mouvementée, 2017 ne devrait pas être un long fleuve tranquille. Malgré l’élan d’optimisme insufflé par l’élection de Mr Trump, de nombreuses interrogations restent sans réponse, notamment sur l’application de son programme et de son impact sur le commerce mondial. En réponse à cela,  lors de l’ouverture du forum économique de Davos, le Président Chinois, Xi Jinping a soutenu le libre échange en affirmant que « personne n’émergera vainqueur d’une guerre commerciale ». Si l’on ajoute à ces éléments un environnement de taux bas, la génération de performance à long terme semble plus compliquée que par le passé. Le référentielle de rendement historique n’est plus soutenable aujourd’hui. En effet, quand il y a quelques années la dette allemande à 10 ans rapportait 3.5% / an (en 2011), aujourd’hui celle-ci procure un rendement proche de 0%.

Cet environnement et les contraintes évoquées précédemment représentent un vrai défi pour les stratégies d’investissement flexibles, d’allocation d’actifs ou obligataires qui devront appliquer une gestion des risques plus dynamiques. La diversification des moteurs de performance est primordiale et à ce titre, les fonds absolute return UCITS peuvent être une réponse pour améliorer le couple rendement/risque d’une poche rendement stable. Néanmoins, la sélection et l’intégration de ces stratégies au sein d’une allocation d’actifs, demandent une analyse plus fine et plus complexe

Par ailleurs, un nombre croissant d’investisseurs attache une importance particulière au rendement de leur portefeuille. En effet, ces revenus sont souvent utilisés par les investisseurs pour faire face à leurs dépenses, ou le paiement des intérêts d’un crédit, cela est encore plus vrai pour une personne qui n’exerce plus d’activité professionnelle. Dans cet optique une construction de portefeuille privilégiant les parts distribuantes des fonds (toutes classes d’actifs confondues) peut constituer une réponse adaptée.

Les gérants de portefeuilles peuvent ainsi apporter une valeur ajoutée significative dans un monde où la rente obligataire est révolue. En effet à l’image d’un architecte, le gérant de portefeuille va penser et assembler les primes de risques les plus attractives afin d’offrir un rendement ajusté du risque optimal. De plus, ces revenus perçus permettent de rendre émotionnellement acceptable, la volatilité additionnelle marginale nécessaire aujourd’hui pour délivrer une performance similaire à ce que pouvait offrir le « taux sans risque » il y a quelques années.  Il est évident que les gérants ont un rôle primordial, encore plus que par le passé, dans l‘appréciation du capital à long terme des investisseurs.

Pour conclure, l’agilité et la gestion dynamique des risques s’affirment comme la pierre angulaire de performances ajustées du risque attractives. En ce sens l’allocation d’actifs a été perçue dans de nombreuses recherches académiques  comme l’élément principal de performance future.

A propos des auteurs

tcsf_logo-2Thierry Crovetto et Pierre-Yves Dittlot
TC Stratégie Financière

TC Stratégie Financière SAM est une société de gestion d’actifs basée à Monaco. En tant qu’entreprise étroitement liée au monde académique, notre approche se concentre sur la recherche mène à la fois à des conseils en matière d’allocation d’actifs et à des modèles quantitatifs plus complexes. Des mandats de conseil aux «produits d’investissement en marques blanches», nous cherchons à maximiser les performances des placements tout en minimisant les risques de perte. www.tcsf.mc

Recent Posts