.

10 tendances en gestion de fortune à ne pas ignorer en 2023

28 Déc 2022

Dans un contexte pandémique ou post-pandémique combiné à une accélération de la digitalisation, le monde de la gestion de patrimoine fait face à de multiples défis à un rythme inégalé.

Dans cet article, nous partageons 10 tendances que l’équipe de KeeSystem a identifiées comme ce qui devrait être considéré comme prioritaire par les sociétés de gestion de fortune et les family offices en 2023.

 

Gestion de fortune : les 10 tendances à suivre en 2023

 

1. L’importance grandissante des investissements ESG

 

L’investissement environnemental, social et de gouvernance (ESG) a gagné beaucoup de terrain ces dernières années, de nombreux investisseurs cherchant à aligner leurs investissements sur leurs valeurs. En 2023, nous nous attendons à ce que cette tendance se poursuive, car davantage d’investisseurs recherchent des opportunités d’investir dans des entreprises qui ont un impact positif sur le monde. Les gestionnaires de patrimoine qui peuvent offrir une gamme d’options d’investissement ESG seront bien positionnés pour attirer et fidéliser les clients.

Un rapport de Bloomberg Intelligent prévoit que les actifs ESG mondiaux dépasseront 53 000 milliards de dollars d’ici 2025, ce qui représente environ un tiers des 140,5 milliards de dollars d’actifs totaux sous gestion prévus.

En outre, un gestionnaire d’actifs sur cinq affirme que l’approche d’investissement durable préférée de ses clients consiste à optimiser le score ESG de leur portefeuille existant.

43% des ultra-HNWI et 39% des HNWI de moins de 40 ans sont susceptibles de demander un score ESG pour les produits proposés par leur entreprise.

Un bouleversement qui oblige les gestionnaires de fortune à aligner leur stratégie vers des choix socialement plus responsables et durables.

Les sociétés de gestion historiques tentent d’améliorer leurs capacités de notation ESG, soit en interne, soit en s’associant avec des WealthTech spécialisées dans la mesure de la performance des actifs ESG.

 

2. Les exigences réglementaires en matière de reporting continue d’augmenter

 

Les fonds OPCVM, qui se préparent à la transition vers les KID PRIIPS pour les investisseurs de détail à partir de 2023, et à la mise en œuvre de la réglementation ESG, doivent également se conformer aux lignes directrices de l’Autorité européenne des marchés financiers sur les simulations de crise de liquidité, introduites en septembre 2020.

Ces lignes directrices exigent des gérants qu’ils effectuent des tests de résistance sur les actifs et les passifs de leurs fonds, y compris sur les demandes de rachat potentielles, afin de gérer le risque de liquidité.

Outre ces exigences, les réglementations OPCVM, AIFMD, MiFID, la réconciliation DTCC dans le cadre d’EMIR, Solvabilité II, l’ANNEXE IV, OPERA et d’autres réglementations imposent déjà des obligations de reporting étendues aux gérants de fortune, ce qui les oblige à consacrer plus d’efforts que jamais à la conformité réglementaire.

 

3. La gestion financière des Milléniaux diffère de celle de leurs parents.

 

Les jeunes générations d’investisseurs s’informent et mènent des recherches unilatérales avant de choisir leur conseiller. Ce changement d’état d’esprit qui caractérise cette génération se traduit aussi par un changement des habitudes d’investissements tournés davantage vers des produits prenant en compte les enjeux environnementaux et sociétaux tels que les ESG.

Une mutation qui oblige les sociétés de gestion à repenser leur offre, leur expérience client et leur stratégie de conseil pour séduire les Milléniaux.

 

4. Digital Onboarding :  une priorité pour les entreprises en temps de crise sanitaire

 

L’onboarding digital est le processus d’acquisition automatisée par l’intermédiaire d’un dispositif numérique pour intégrer les utilisateurs de manière agile, simple, sûre et garantie.

Du point du client, la phase initiale de collecte d’information est réduite, fluidifiée et simplifiée grâce à la transmission sécurisée des documents nécessaires de manière digitale.

La simplification des étapes préliminaires améliore significativement l’expérience client.

Ainsi, 68 % des clients s’attendent à une intégration 100 % numérique suite à la crise du covid 19.

Pour la société de gestion, l’onboarding digital permet d’automatiser la création d’un nouveau compte client et de réduire les échanges administratifs avec le client. De plus, la dématérialisation des documents permet de réduire l’émission de papier et de supprimer le stockage physique des documents.

 

5. Digitalisation de l’expérience de reporting

 

Dans un environnement hautement concurrentiel pour les capitaux, une expérience de reporting supérieure peut être un facteur clé pour fidéliser les clients et attirer de nouveaux mandats.

Les investisseurs recherchent de plus en plus les gestionnaires de patrimoine qui offrent une expérience de reporting numérique via un portail client qui leur permet de visualiser les indicateurs de performance et de risque de haut niveau en temps quasi réel, ainsi que d’approfondir les informations détaillées au niveau des titres individuels.

Les rapports statiques et périodiques ne suffisent plus aux gestionnaires d’actifs qui cherchent à différencier leurs services.

70% des clients estiment que le degré de personnalisation est un facteur clé au moment de choisir son conseiller.

 

6. Le rôle de la technologie dans la gestion de fortune

 

La technologie transforme la façon dont la fortune est gérée, et cette tendance ne fera que se poursuivre en 2023. Les gérants de fortune qui peuvent tirer parti de la technologie pour rationaliser les opérations, améliorer l’expérience client et obtenir de meilleurs résultats auront un avantage considérable.

Cela inclut l’utilisation d’un puissant logiciel de gestion de portefeuille ainsi que l’adoption progressive de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique pour automatiser les décisions d’investissement….

 

7. Le modèle Family Office continue son expansion

 

Le nombre de personnes ultra-fortunées a presque doublé en 10 ans, passant de 102 000 en 2010 à 200 900 en 2020 ; sur la même période leur fortune a augmenté de 76%.

Une évolution structurelle qui s’accompagne de la montée en puissance d’une nouvelle clientèle, avec des  besoins de conseils financiers plus complexes et personnalisés et ainsi l’essor d’une nouvelle génération de family offices.

Le Family Office tend à se développer au niveau mondial, et en France plus particulièrement avec des acteurs liés à une seule famille (mono-Family Offices), et des structures qui s’adressent à plusieurs familles (multi-Family Offices) qui peuvent être indépendantes ou logées au sein de banques ou sociétés de gestion.

La croissance du modèle de family offices est portée notamment par des attentes de personnalisation élevée, qui dépasse la “simple” gestion de portefeuilles. Le family office permet d’intégrer une vision et les valeurs des investisseurs qui recherchent une expertise, une vision de la gestion de fortune ainsi qu’une offre de services étendues.

À lire également : Développer une offre de services de family office en tant que gérant indépendant

 

8. L’essor continu des investissements alternatifs

 

Les investissements alternatifs, tels que le private equity, l’immobilier et les fonds spéculatifs, ont connu un essor considérable ces dernières années.

En 2023, nous nous attendons à ce que cette tendance se poursuive, car de plus en plus d’investisseurs recherchent des opportunités pour diversifier leurs portefeuilles et potentiellement générer des rendements plus élevés.

Les gérants de fortune qui peuvent offrir une gamme d’options d’investissement alternatives seront bien positionnés pour attirer et fidéliser les clients. 

 

Articles liés

La finance décentralisée, une tendance technologique qui secoue le monde de la finance.

L’infrastructure Blockchain et les négociations d’actifs digitaux et de cryptomonnaies. 

 

9. Une gestion des risques améliorée

 

En période de volatilité des marchés, les investisseurs ont des attentes élevées en matière de gestion des risques.

Il est essentiel pour les gestionnaires d’actifs de disposer de processus robustes et d’un reporting des risques de haute qualité, ainsi que de la capacité de fournir une large gamme d’analyses, notamment les sensibilités des portefeuilles, les scénarios, les tests de résistance, les contributions aux risques, l’analyse des liquidités, ainsi que la contribution et l’attribution des performances.

Des cadres solides de gouvernance des risques, avec une surveillance quotidienne automatisée des limites réglementaires et du profil de risque du fonds, et des alertes en cas de violation, sont également essentiels pour maintenir l’intégrité du fonds.

 

 

10. Tirer parti des données

 

Alors que les gérants de fortune cherchent à accroître leur efficacité opérationnelle, ils revoient leurs stratégies en matière de données afin d‘améliorer la qualité des données utilisées pour l’analyse des portefeuilles, les rapports aux clients et les rapports réglementaires.

La capacité à se conformer aux exigences réglementaires en matière de reporting dépend souvent de la possibilité de consolider et d’agréger les données provenant de plusieurs systèmes.

De nombreux gestionnaires de patrimoine constatent que les systèmes existants ont du mal à gérer les grandes quantités de données requises, en particulier lorsqu’il s’agit d’intégrer de nouvelles mesures ESG ou de risque dans l’analyse et le reporting des portefeuilles.

Des données précises et opportunes sont également essentielles pour un reporting complet des performances et des risques.

 

 

Comment intégrer ces tendances en gestion de fortune ?

 

Tout d’abord, évaluez la situation de votre organisation.

Il est possible que vous ayez déjà intégré des solutions ou des services répondant aux tendances en gestion de fortune identifiées pour 2023.

Après avoir fait ce bilan, vous aurez une meilleure visibilité sur les opportunités pour votre société de gestion qui nécessite des actions et potentiellement certains investissements.

Pour intégrer la plupart des tendances en gestion de fortune citées ici, être équipé d’un logiciel de gestion de portefeuilles est indispensable. Disposer d’une solution technologique s’avère incontournable pour répondre à ces enjeux.

 

 

À propos de KeeSystem

 

KeeSystem aide les sociétés de gestion de fortune et les family offices à gérer plus efficacement leur activité et leur transformation digitale. Nous augmentons leur impact en termes de services, de rentabilité et de développement de leur activité grâce à notre solution de gestion de portefeuille KeeSense.

 

Our recent posts