World Wealth Report 2015 : focus sur la relation HNWI – gérant de fortune

WWR2015En partenariat avec RBC Wealth Management, Capgemini vient de publier l’édition 2015 du World Wealth Report, rapport dédiée à l’étude des tendances majeures qui ont affectées les HNWI à travers le monde en 2014.

Sans surprise, l’Amérique du Nord et l’Asie du Pacifique trustent les deux premières places du podium cette année encore en termes de croissance. Et des deux favoris, c’est la région Asie Pacifique (avec notamment la Chine & l’Inde en fers de lance) qui reprend la première place avec une croissance de 8,5% contre 8,3% pour l’Amérique du Nord. La région du Moyen Orient complète le podium avec une progression de 7,7%. En bas de tableau, l’Amérique du Sud enregistre une croissance négative de -2,1% alors que l’Europe et l’Afrique restent sur un développement stable avec des taux de respectivement 4 et 5,2%.

A l’échelle planétaire, la croissance reste relativement faible et le seuil modéré des 7% n’a pas été atteint cette année. Il s’agit là de la deuxième plus mauvaise progression enregistrée sur les 5 dernières années.

Concernant la satisfaction des HNWI, ils sont près de 73% à être satisfaits de leur relation et des services proposés par leur gérant de fortune. Cependant, ce chiffre oscille lui aussi fortement en fonction des différentes régions étudiées. Si l’Amérique du Nord l’emporte haut la main avec un taux de satisfaction de plus de 82%, le Japon est à la traine avec un maigre taux de 56%.

Parmi les causes de mécontentement chez les HNWI, ces derniers sont nombreux à penser que leur gérant sous-estime plusieurs de leurs préoccupations principales. A titre d’exemple, ce sont les HNWI de moins de 45 ans qui sont les plus préoccupés par des facteurs familiaux et de santé, par la longévité des actifs, par le coût élevé des dépenses de Santé ou encore par le niveau de vie qu’ils souhaitent atteindre à leur retraite.

De leur côté, les gérants de fortune sont eux aussi soumis à de nombreuses interrogations concernant l’avenir de leur profession. Et parmi ces préoccupations, on distingue notamment les menaces liées à un contexte réglementaire de plus en plus strict qui va de pair avec une augmentation des coûts de leur société. En conséquence, le rôle même du gérant est remis en cause et celui-ci ne peut plus se concentrer uniquement sur son activité cœur mais doit savoir jouer l’équilibriste sur une palette de compétences de plus en plus large.

Si vous souhaitez consulter le World Wealth Report 2015 dans son intégralité, cliquez ici.

Recent Posts